Ma troisième fois à Berlin

A chaque fois que je vais à Berlin, je passe toujours un bon moment. Je vais dans cet article, vous parlez de mes premiers jours la-bas.

 

Un départ agité à Berlin.

La veille de mon départ, un ami à moi fêtez ces 30ans, nous étions avec un groupe d’ami dans un bar et nous avions un peu bu. C’est ensuite que j’ai rejoint un autre ami pour une soirée qui allait être un peu plus agité dans un bar dansant. J’avais déjà enchainé cocktails sur cocktails auparavant puis nous avons ensuite pris plusieurs bouteilles de vin. La soirée s’est passé sans encombre et je suis revenu à 5 heures du matin chez moi par le velib.

Jusque là, rien d’excitant vous allez me dire sauf qu’en faite mon avion était à 9h20 du matin. Je me suis réveillé à 8heures après que ma mère m’est réveillé plus fois sans succès. Je sursaute m’habille rapidement et prend mon sac à dos puis je pars en direction de l’aéroport. J’ai donc du prendre un taxi qui m’a couté 40 euros mais je n’ai pas manqué mon vol, heureusement!! J’aurais eu du mal à expliquer ça à ma société qui a payé mon billet d’avion, les cours et l’hébergement.

 

Mes premiers jours à Berlin

Dès le premier jour, je fais la connaissance d’une américaine qui est dans ma chambre de l’auberge de jeunesse avec qui, je regarde la finale de la ligue des champions. Je voulais sortir ce soir là mais je me suis endormi comme une merde sur mon lit après les 2 litres de bières que j’ai englouti en regardant le match. C’était l’happy hour :D.

Le lendemain, je devais aller chez ma famille d’accueil. Je fus donc la connaissance de Marianne qui habite dans un appartement à côté de la station Kleistpark. C’est une femme de presque 60 ans qui vit seul car son mari l’a quitté pour une autre femme. J’ai d’ailleurs bien rigolé avec elle pendant la semaine où j’étais avec elle.

Elle m’a d’ailleurs préparé chaque soir de très bons plats. Je la remercie mais pas mon ventre.

J’ai rejoint mon école lundi avec un quart d’heure de retard comme d’habitude pour effectuer le test écrit et orale.

did

Je rejoins la classe B2.1 qui était d’un niveau un peu au dessus de mon niveau, ce n’est pas grave, ça m’a permis de faire connaissance d’un parisien suisse et plus tard d’un groupe de demoiselles bulgares avec qui je suis sorti plusieurs soirs après pendant la semaine.

L’après midi, je rejoignais une partie de ma classe du niveau B1.1 où je rencontre par la même occasion une suissesse qui me remarque tout de suite car je portais un tee shirt du saut à l’Élastique de l’endroit où j’ai sauté dans le nord de la Thaïlande.

Elle avait aussi fait un saut à l’élastique auparavant, ce fut une bonne coïncidence.

 

Voici comment se termine le récit de mes premiers jours en mai 2013 à Berlin.